rutube.fr

banniere2.gif

Vendredi 20 juillet 2018

Accueil

Facebook

Actu Rutube

FILMS

Films - séries ***

Films /Movies

Videos Buzz

Docu (archives)

TV-Replay

Recherche / Search

Meteo

Liens

DJMusic

 

Admin

Infos site

Webmaster :
Rutube.fr

Envoyer un message

contact@rutube.fr





http://ORTF.fr








2475988 visites




Bienvenue sur RUTUBE.fr : Videos en ligne depuis rutube

>> VERSION SMARTPHONE











http://news.fr.msn.com/m6-actualite/







Le webmaster de RuTube au cours de ses voyages.
Envoyrez moi un petit message ici.


Nicolas 2006-2012 par weboomedia

Et aussi...

Indonésie: Bali, Lambok 2016.


Sports de l'extrême






L’équivalent russe de Youtube : RuTube qui est également le site de partage de vidéos le plus important en Russie avec 4.5 millions de visiteurs uniques par mois.
Il s'agit de Rutube en Français;

Avec 300 000 utilisateurs quotidiens et 40 millions de vidéos vues par mois, le site pourrait selon certaines estimations générer 400 000 dollars de revenus. RuTube qui a été crée en novembre 2006 est financé par des investisseurs privés et diffuse des chaînes régionales et également des matchs de football.

Avec les récents ménages de Youtube, ainsi que leur capacité (partagée avec Dailymotion) à censurer toute video sortant de la bienséance, certains webmaster ou bloggeur se rabattent sur Rutube pour leur vidéo. Plus laxiste sur le contenu, le site de streaming russe impose cependant une barrière et pas des moindres : celle de la langue.
En s'aidant de Google, Avec lui je vais vous montrer dans un petit tutoriel tout en image comment s'inscrire sur la plate-forme video, et comment poster une vidéo (à venir).




Commentaires ICI


19/02/2010


Rush tournage de longs métrages. La collection Pictures offre un contenu de la meilleure qualité film
354 vostfr
287 naruto
275 piece
262 one
237 shippuden
199 saison
189 tail
179 vf
165 fairy
160 episode
150 dead
148 girl
143 gossip
140 walking
108 vampire
105 diaries
77 Naruto
74 294
71 les
61 épisode
59 bleach
57 One







Les 5 dernières nouvelles

Poster une nouvelle

 

Mondial : FO dénonce la censure en direct de l’envoyé spécial de France 3 car il parlait trop des incidents sur les Champs Elysées envoyé par Rutube.fr le 20/07/2018 @ 06:56


> LIEN VERS LA VIDEO : https://www.dailymotion.com/video/x6phhwx

Curieux incident d’antenne, ce dimanche 15 juillet, lors de la diffusion du Soir 3 entièrement consacré à la victoire de la France au Mondial de football.

Un journaliste de la rédaction s’apprête à intervenir en direct dans le journal depuis la terrasse Publicis qui surplombe la place de l’Etoile et les Champs Elysées.

Il est un peu plus de minuit et le journaliste décrit la situation qui se déroule sous ses yeux : la fête devait se prolonger une bonne partie de la nuit mais elle a dégénéré et est désormais finie. Le drugstore et de nombreux magasins ont été pillés. Les Champs Elysées et l’Etoile sont désormais évacués, quadrillés par les CRS et baignés dans des effluves de gaz lacrymogène qui rend l’air irrespirable, y compris sur la terrasse au sommet de l’immeuble d’où se tient le direct…

…On n’en saura pas plus. Au bout de quarante secondes, le direct est coupé sans plus d’explications sur décision de la rédactrice en chef. (de 3’14 à 4’00)

L’explication n’a été donnée que le lendemain au journaliste : son direct a été interrompu parce qu’il a exagéré l’ampleur des violences et qu’il aurait dû évoquer « l’atmosphère de liesse… » qui n’existait plus depuis près de deux heures !

On peut toujours discuter de la pertinence ou de l’angle d’un papier, les conférences critiques sont là pour ça.

Mais interrompre volontairement un direct est un acte grave réservé aux circonstances exceptionnelles ou aux cas de force majeure.

Cette interruption intempestive est d’autant plus incompréhensible que le journaliste n’a fait que son métier : décrire une réalité – certes déplaisante – qui a été largement rapportée et développée dans la presse du lendemain.

Cette censure est d’autant plus absurde qu’elle alimente le fantasme d’une télévision d’Etat qui voudrait « dissimuler des informations » au public

De nombreux internautes ont d’ailleurs réagi en ce sens à l’interruption du direct du Soir 3.

L’incident de dimanche soir témoigne aussi d’une certaine dérive dans les pratiques professionnelles en vigueur dans les rédactions de France Télévisions.

De nombreux confrères déplorent de se voir de plus en plus en dicter leurs papiers par des chefs qui prétendent mieux appréhender un événement depuis les bureaux de la rédaction que les journalistes qui se trouvent sur le terrain.

FO France TV

Ils répondent « Vive la France » à des racailles qui crient « Vive l’Algérie » : lynchés ! envoyé par Rutube.fr le 20/07/2018 @ 06:28


« Bravo les Bleus », nous sommes champion du monde, tout est bien… mais ce qui n’est pas bien du tout c’est le bilan chiffré des dégâts, dégradations et débordements est non seulement considérable mais accablant.

Entre magasins dévastés et pillés, vitrines brisées, voitures brûlées, arrêts de bus et de tram détruits, terrasses de café balayées, etc.

Des dizaines de personnes blessées plus ou moins gravement.

Et, ce qui est bien plus grave, plus désolant, un cas de viol, rue de Savoie, dans le 6e arrondissement parisien, des agressions et des exhibitions sexuelles au milieu de foules indifférentes et lâches.

Plusieurs femmes ont eu le courage de s’exprimer sur les réseaux sociaux. Nombreuses ont jugé préférable de se taire, de rester dans l’anonymat, car elles n’attendaient rien des autorités.

Le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, invite les femmes à porter plaine, fort bien, mais contre qui ? Qui va rechercher et surtout retrouver ces agresseurs, ces harceleurs ?

292 individus placés en garde à vue en France, dont 90 à Paris et 18 à Lyon.

45 policiers et gendarmes blessés plus ou moins gravement.

« La fête a été gâchée à cause d’une poignée de « casseurs », des minables » s’est indignée sur « Twitter » Jeanne d’Hauteserre, la maire du 8e arrondissement de Paris.

Pas une poignée, madame la maire, des milliers, des dizaines de milliers dans toute la France.

« C’était l’heure des vandales », a témoigné Sophie de Ravivel, journaliste au « Figaro ».

Les « Vandales », Chère Sophie, ravagaient les autres pays, pas le leur !

Drugstore Publicis, sur les Champs, vandalisé.

Intermarché, avenue de la Grande Armée, ravagé.

Franprix, Boulevard Haussmann, dévasté.

Epicerie, Avenue Marceau, pillée.

Restaurant attaqué Place de la Bastille.

Bar dégradé, avenue Bosquet, près du Champ de Mars.

Ligne 13 du métro dévastée, les voyageurs ont dû descendre à la station « Liège ».

Des camions de pompiers endommagés.

Bref rappel uniquement sur Paris. Il serait trop long de citer également les destructions et les agressions à Grenoble, Lyon, Nantes, Rouen, Marseille, Mulhouse, Strasbourg, Menton, Annecy, Toul, La Roche-sur-Yon, en Alsace, enfin dans toute la France.

Combien de millions d’euros nous coûte cette victoire des « Bleus », qui nous met dans le « rouge » un peu plus ?

A combien se chiffre ce triste bilan ?

Et qui va payer ? Nous, bien sûr !

Selon une étude du « Figaro », les actes de vandalisme et de dégradation de biens publics sont en constante progression, plus de 300.000 signalés chaque année.

Le professeur en économie, Jacques Bichot, les a estimés à plus de 5,2 milliards d’euros, l’équivalent de la construction de 140 hôpitaux !

La Ciotat (13) – Le dispositif mis en place pour sécuriser les manifestations de dimanche avait fait ses preuves lorsque, vers 20 h 30, 80 « racailles » cagoulées se sont rassemblées au rond-point Wilson dans l’objectif unique d’agresser les forces de police.

Des projectiles ont été lancés de toutes parts mais, soyez rassurés braves gens, les policiers ont fait preuve d’un sang-froid exemplaire.

Ils n’ont interpellé qu’un mineur de 17 ans, très défavorablement connu de leurs services, et placé en garde à vue (avant d’être probablement remis en liberté !) pour « jet de projectiles et participation à une attaque armée. ».

Saint-Denis (9.3) – Lundi 16 juillet vers 9 h, un « Grand Frère » trouve sa jeune sœur, âgée de 18 ans, faisant l’amour dans sa chambre de l’appartement familial.

L’individu, âgé d’environ la trentaine, entre dans une très grande colère, au point de sortir l’amoureux du lit, de l’entraîner à l’extérieur du domicile vers le hall de l’immeuble et là de le frapper de plusieurs coups de couteau, notamment au visage.

Touché à l’œil, le jeune homme de 21 ans, tente de se protéger avec ses bras, qui sont lacérés en plusieurs endroits.

Il a été conduit dans un hôpital parisien et ses jours ne sont pas en danger, mais il l’a échappé belle !

La jeune sœur est en état de choc et on la comprend.

Le « Grand Frère », conduit au commissariat de la ville, a été placé en garde à vue prolongée.

Nous ignorons l’identité et les origines de ce « Grand Frère » !

Lille (Nord) – Dimanche, en début de soirée, une bande d’une cinquantaine de « racailles » se rassemble dans l’objectif de remonter le centre piétonnier, partant de la place de Béthune jusqu’à Lille-Flandres.

« On va tout casser ! On va tous vous tuer ! »

L’amusement était d’agresser au hasard les « supporters » fêtant la victoire des « Bleus ».

Plusieurs victimes ont eu droit à un tabassage en règle.

La police a réussi l’exploit d’appréhender deux individus sur les 50 présents, âgés de 18 et 22 ans, originaires de Villeneuve-D’ascq.

Ils attendront en prison la prochaine audience du 27 août, mais ils paraissent très sereins !

Chevilly-Larue (Val de Marne) – Cinq individus, bien connus des services de police et de la justice pour des faits graves, ont été arrêtés et placés en garde à vue, mercredi 18 juillet, pour avoir organisé et participé à l’enlèvement d’une femme, à son domicile, une semaine plus tôt, le 11 juillet.

Une première fois, la veille, elle avait réussi à échapper à cette « racaille » des cités proches.

Il s’agit, selon les enquêteurs de la brigade criminelle de la PJ parisienne, « D’un commando parfaitement structuré. »

Une rançon de 700.000 euros avait d’abord été exigée, avant d’être ramenée à une somme moins élevée, pour obtenir la libération de la femme.

La remise de la rançon a échoué à plusieurs reprises faisant craindre le pire pour la victime de ce rapt. Cette femme est présentée comme la fille d’une ex figure du grand banditisme, autour du gang célèbre de la banlieue sud.

Bien entendu nous ne sommes pas informés sur les identités et les origines de ces cinq individus !

Le Mans (72) – Une femme de 35 ans et sa fille de 16 ans, déjà connues des services de police pour menaces de mort et ayant fait de la prison, ont commencé à frapper une jeune voisine, adolescente de 16 ans, parce que «Elle les avait mal regardé. »

Puis elles se sont dirigées vers l’arrêt du tram des « Atlantides », quartier des sablons, et là elles ont agressé à coups de claques, pour une raison identique, une femme, âgée de 34 ans, enceinte de 9 mois, sa fille et une amie.

Des passants sont intervenus et les « agresseuses » sont parties en tramway.

Nous ignorons pourquoi « Elles étaient mal regardées » !

Poitiers (86) – Dans la nuit de dimanche à lundi, vers minuit, un jeune couple qui circulait en voiture, dans le quartier Saint-Eloi, en déployant un drapeau tricolore, est dépassé par un véhicule au bord duquel « la racaille » de sortie, les invectives tout en hurlant « Vive l’Algérie ».

La jeune femme s’est permis de leur répondre : « Non, vive la France ! ».

L’individu conduisant l’autre voiture descend et lui donne un violent coup de poing et la jeune femme tombe sur le sol.

Les complices de cette « racaille » se précipitent sur le jeune compagnon et le rouent de coups sur tout le corps.

Il a un arrêt de travail de huit jours.

Cette « racaille » est recherchée par la police.

Le général Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, dénonce le taux très élevé des suicides : 20 depuis début 2018, chiffre le plus élevé depuis dix années.

Entre de nombreuses constatations, il trouve que l’on sanctionne encore un peu trop en interne.

Que le travail effectué par les gendarmes n’est pas toujours connu ou compris. La population voit trop souvent seulement le côté répressif du gendarme (cela se comprend, les gendarmes ne sont-ils pas bien plus répressifs envers les citoyens pour des infractions qui n’ont rien de comparables avec les actions répréhensibles des « casseurs » et de la « racaille » ?)

Manuel Gomez dans « Riposte Laique »

La France est championne du monde de foot… et des violences festives ! envoyé par Rutube.fr le 19/07/2018 @ 06:02


La France est championne du monde de foot ! Joie sans mélange ? On aurait pu le croire, si Paris, Grenoble, Villefranche-sur-Saône, Mulhouse, Nice, Nantes, Bordeaux, Fougères, Redon, Nancy, Châlons-en-Champagne, Lyon, Rouen, Menton, Marseille, Bastia, Saint-Chamond, Aix-les-Bains, Annecy, Annemasse, Bourgoin-Jallieu… et j’en passe n’avaient connu leur nuit de violences en tout genre, avec, pour finir, 292 gardes à vue et 45 policiers et gendarmes blessés !

Aurait-on pu voir pareils agissements en Russie, en Turquie, en Iran ou en Arabie-Saoudite ? Qu’est-ce qu’un Pouvoir qui n’a pas le pouvoir de faire respecter l’ordre civil le plus élémentaire ? Que dire d’un pays qui s’enorgueillit des « Droits de l’Homme » et se révèle incapable d’assurer la paix sociale en des jours de liesse nationale ? Que doivent penser ceux dont les biens matériels ont été détruits par des individus à qui ils n’ont jamais fait le moindre mal, puisqu’ils ne les connaissent même pas ? Est-ce cela le « vivre-ensemble » à la française ?

Moi qui ne suis pas un fou de foot, je m’étais pris à rêver, en ce dimanche 15 juillet 2018, d’une France unie et fraternelle ! J’oubliais alors que la réalité balaye bien souvent nos rêves les plus beaux, en nous enfonçant toujours davantage dans les pires incohérences, à l’instar de ces millions de personnes qui hurlent pour un 4-2 français et se taisent contre la défrancisation d’un 9-3 !

J’avais donc oublié que la réalité est toujours politique, et que la politique se joue de nous… par le pain et les jeux !

Maurice Vidal dans « Riposte Laïque »

Football : si cela continue, dans 10 ans, il ne restera plus un Blanc chez les Bleus envoyé par Rutube.fr le 15/07/2018 @ 13:45


Publié le 14 juillet 2018 - par Paul Le Poulpe

C’est curieux, il y a 20 ans, quand l’équipe de France a été sacrée championne du monde, les antiracistes, ceux qui viennent de réussir à faire supprimer le mot « race » de la constitution, à la demande du président de la Licra, Mario Stasi (cela ne s’invente pas) n’avaient à la bouche que le mot Black-Blanc-Beur, qui devait remplacer Bleu-Blanc-Rouge, jugé trop Gaulois.

Pourtant, lorsque le coup d’envoi de la finale avait été donné, il y avait sur le terrain 7 Gaulois, 2 originaires d’Afrique noire (Desailly et Thuram), un Kanak (Karembeu) et Zidane, originaire d’Afrique du Nord. Cette équipe était donc majoritairement gauloise, quoi qu’en disent les adeptes du multiculturalisme.

20 ans plus tard, les choses ont bien changé. Sur les 23 Bleus retenus par Deschamps, 16 ont des racines africaines très visibles, ce que ne manquent pas de relever les journaux africains, mais aussi les suppôts de l’invasion migratoire comme Le Courrier International, Le Monde ou Libération. Et pourtant, ce fait est dissimulé, car le Onze titulaire ne réflète pas la marginalisation des Gaulois. En effet, cinq joueurs français de souche sont titulaires de l’équipe type, complétée par deux métis et quatre Africains noirs. Au début de la compétition, il ne devait y en avoir que trois, mais les latéraux, Pavard et Hernandez, ont su gagner leur place au détriment de Sidibé et de Mendy, ce qui a changé le visuel de l’équipe.

Chose étonnante, alors que les antiracistes stigmatisaient ceux qui, comme Jean-Marie Le Pen ou Alain Finkielkraut, osaient évoquer le fait que cette équipe de France ne ressemblait pas au pays pour lequel elle jouait, cela devient, à présent, un argument de fierté repris par tous ceux qui expliquent que parler de la couleur des gens, c’est être raciste.

Chose étonnante encore, les footballeurs noirs, qui se disent en permanence victimes du racisme, sont les seuls qui parlent de la couleur de peau des Blancs, comme si cela était une obsession. Nul n’a oublié le témoignage de Christophe Dugarry, rappelant à « l’antiraciste Thuram » que, dans les vestiaires, au soir de la victoire de 1998, celui-ci appelait « les Blacks » à faire une photo ensemble, se faisant sermonner ensuite par Franck Leboeuf, qui lui avait demandé quelle serait sa réaction si lui demandait aux Blancs de faire une photo ensemble.

C’est également le Guyanais Bernard Lama qui, dans un livre, qualifie son rival de 1998 dans les buts, Fabien Barthez, de « Blanc ». Imaginez ce dernier qualifier lui aussi le gardien de but du PSG de l’époque de « noir »…

Chose étonnante encore, tous les antiracistes professionnels, qui hurlent parce qu’il n’y aurait pas assez de diversité dans les instances élues (sans réfléchir à l’apport des élus de la diversité, qui, trop souvent, utilisent leur mandat pour reproduire des pratiques claniques), n’ont rien à redire sur la sur-représentation de la diversité dans cette équipe de France.

Par ailleurs, le football est un magnifique résumé du Grand Remplacement qui se met en place. En 1998, les Gaulois étaient majoritaires. En 2018, ils sont devenus minoritaires. Il suffit de regarder la liste qu’a retenue le sélectionneur des Espoirs français Bernard Diomède (antillais) pour comprendre que, dans dix ans, il n’y aura plus aucun Blanc en équipe de France ! Cela provoquera sans doute chez Rokhaya Diallo et Houria Bouteldja l’orgasme de leur vie !


http://www.fdesouche.com/1040735-equipe-de-france-la-liste-des-u19-joueurs-espoirs-pour-leuro-2018-de-football

Cette sélection, qui devrait poser des questions à l’ensemble de la classe politique, n’est que la conséquence de la politique des centres de formation des grands clubs professionnels français : de l’Africain, de l’Africain, de l’Africain. Ce que confirmait l’ineffable Guy Roux, invité par Macron à Moscou, quand il entraînait Auxerre : 80 % d’Afrique noire, 10 % d’Afrique du Nord et 10 % de Gaulois ! Et cela donne cette sélection de Bernard Diomède, par ailleurs ancien Auxerrois. Et là, les anti-colonialistes se taisent, sur ce véritable pillage des forces vives d’un Continent. Faut-il rappeler que, à cause de ces critères, les clubs français sont passés à côté d’un Griezmann, d’un Valbuena, et de combien d’autres « petits blancs », jugés pas assez costauds pour devenir professionnels ? Et faut-il rappeler que quand un courageux Directeur Technique National français voulut remettre en cause cette politique des « Gros blacks » dans les centres de formation, et évoqua la double nationalité de nombre de ces joueurs, qui, ensuite, choisissaient leur pays d’origine, la crapule Plenel et le faux anti-raciste Thuram le qualifia de raciste, et que l’ensemble de la presse le lyncha, ainsi que Laurent Blanc, accusé d’avoir prêté une oreille complaisante à ces propos.

La suite, on la connaît, et si cela continue ainsi, Griezmann, Giroud, Lloris, Pavard et Hernandez auront été les derniers des Mohicans !

Et cela ne dérangera certainement pas les élites de ce pays, qui ont décidé que les nôtres devaient disparaître.


Zones de « non droit » pour les femmes en France / No Go Zones for women in France envoyé par Rutube.fr le 14/07/2018 @ 08:34


LIEN VIDEO : https://youtu.be/Y597ZkuhhsA

RADIOS - RADIOS -RADIOS

Radios RuTube

Liens utiles


contacter rutube










http://ORTF.fr








NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 4.4.3-dev