rutube.fr

banniere2.gif

Mardi 20 novembre 2018

Accueil

Facebook

Actu Rutube

FILMS

Films - séries ***

Films /Movies

Videos Buzz

Docu (archives)

TV-Replay

Recherche / Search

Meteo

Liens

DJMusic

 

Admin

Infos site

Webmaster :
Rutube.fr

Envoyer un message

contact@rutube.fr





http://ORTF.fr








2543338 visites




Bienvenue sur RUTUBE.fr : Videos en ligne depuis rutube

>> VERSION SMARTPHONE







http://www.divertissonsnous.com/





http://news.fr.msn.com/m6-actualite/







Le webmaster de RuTube au cours de ses voyages.
Envoyrez moi un petit message ici.


Nicolas 2006-2012 par weboomedia

Et aussi...

Indonésie: Bali, Lambok 2016.


Sports de l'extrême






L’équivalent russe de Youtube : RuTube qui est également le site de partage de vidéos le plus important en Russie avec 4.5 millions de visiteurs uniques par mois.
Il s'agit de Rutube en Français;

Avec 300 000 utilisateurs quotidiens et 40 millions de vidéos vues par mois, le site pourrait selon certaines estimations générer 400 000 dollars de revenus. RuTube qui a été crée en novembre 2006 est financé par des investisseurs privés et diffuse des chaînes régionales et également des matchs de football.

Avec les récents ménages de Youtube, ainsi que leur capacité (partagée avec Dailymotion) à censurer toute video sortant de la bienséance, certains webmaster ou bloggeur se rabattent sur Rutube pour leur vidéo. Plus laxiste sur le contenu, le site de streaming russe impose cependant une barrière et pas des moindres : celle de la langue.
En s'aidant de Google, Avec lui je vais vous montrer dans un petit tutoriel tout en image comment s'inscrire sur la plate-forme video, et comment poster une vidéo (à venir).




Commentaires ICI


19/02/2010


Rush tournage de longs métrages. La collection Pictures offre un contenu de la meilleure qualité film
354 vostfr
287 naruto
275 piece
262 one
237 shippuden
199 saison
189 tail
179 vf
165 fairy
160 episode
150 dead
148 girl
143 gossip
140 walking
108 vampire
105 diaries
77 Naruto
74 294
71 les
61 épisode
59 bleach
57 One







Les 5 dernières nouvelles

Poster une nouvelle

 

Paris: un sexagénaire traité de « mécréant » en pleines courses de Noël envoyé par Rutube.fr le 19/11/2018 @ 17:08


Une enquête a été ouverte pour violences volontaires commises en raison de la religion.
Il avait fait ses courses de Noël. Il sortait du métro Alesia (XIVe arrondissement) et se dirigeait tranquillement vers l’avenue du Maine (XIVe arrondissement), les bras chargés de son paquet emballé dans du papier cadeau très « Noël ». Les faits ont eu lieu mercredi à 18h20.

Un inconnu l’a abordé, bousculé, giflé, faisant tomber ses lunettes à terre. Et lui aurait déclaré, avant de tourner les talons : « Voilà ce qu’on fait aux mécréants. »

Le sexagénaire, choqué, a remonté l’avenue du Maine en direction du commissariat du XIVe arrondissement pour porter plainte. Une enquête a été ouverte pour violences volontaires commises en raison de la religion.

Le Parisien

Au moment où Brigitte combat la fessée, Macron se prend une grande claque envoyé par Rutube.fr le 19/11/2018 @ 06:09


Dîner pincé, le 17 novembre au soir, à l’Élysée. Le menu est pourtant excellent, mais les nouvelles contrarient le jeune Président, qui n’aime pas être contredit. On ne contredit pas un énarque sorti de l’« Inspection », comme on dit entre initiés.

Juste au moment où Brigitte se lance dans un émouvant, et ô combien utile, combat contre la fessée – ce mal du siècle -, son petit mari se prend une grande claque de la part de cette valetaille de gilets jaunes. De quoi vous flanquer une indigestion de pigeonneau en gelée au jus de truffes.

L’image du winner startuper mondial en prend un sacré coup : et qui l’a ainsi métamorphosé en loser ? Ces gens qui ne sont rien. Lui qui rassemblait, autour de lui, tout le gratin mondial la semaine dernière, se permettant de se payer la tête de Trump et d’insulter les mal-pensants Serbes, le voilà ravalé au rang de petit Président contesté par ceux qu’il ignore superbement depuis son investiture.

Car ce sont bien les oubliés qui se rappellent à lui subitement et en nombre malgré les avertissements désintéressés, bien sûr, de la presse bien-pensante : « Que risquent les gilets jaunes ? » Devant des policiers qui leur ressemblent, les Français, comme je n’en avais récemment vu qu’aux obsèques de Johnny, sont sortis de chez eux. Vous savez, pas ceux qu’on voit en toute occasion dans les télés pour célébrer la « diversité », mais des Céfrans qui n’ont pas la possibilité de passer à la télé, déjà parce qu’ils bossent et qu’ils sont, de plus, ignorés par la plupart des journalistes. J’ai même vu un gilet jaune prévenir : « Gaulois en colère ».

La banlieue subventionnée assiste en silence à leur sortie en force. Grigny et Viry-Châtillon en restent stupéfaites. Curieusement, aussi, je n’ai pas vu de drapeau algérien brandi par ces manifestants-là, juste de nombreux drapeaux bleu-blanc-rouge.

Surpris, aussi, les policiers qui s’entendent interpeller par des « La police avec nous » que seuls les plus anciens d’entre eux avaient déjà entendus. Résonnent aussi de nouveaux « Pose ton casque », « Fais comme les Italiens ». Diable, à l’Élysée on n’en arrive à ne pas savourer le délicieux moelleux au pur cacao bio et équitable d’Équateur. Soirée gâchée.

Source Boulevard Voltaire

Gilets Jaunes : nous avons passé une journée inoubliable, Macron, prends garde ! envoyé par Rutube.fr le 18/11/2018 @ 18:34
Publié le 17 novembre 2018 – par Christine Tasin (Riposte Laïque)



Ce qui se passe en France est magnifique.

Pierre et moi avions choisi la province pour notre participation à la journée historique de révolte spontanée contre la hausse des prix de l’essence, mais journée qui, en fait, se voulait une journée d’avertissement envoyé à Macron.

« Macron, prends garde à toi »

Nous étions autour d’un rond-point menant aux pompes à essence d’un Leclerc… Barrages filtrants, discussions pour dissuader les automobilistes de se rendre à la pompe 24h sur 24, la seule restée ouverte… tout cela dans une ambiance festive incroyable, malgré le froid, malgré la haine de Macron qui revenait sans cesse dans les discussions, malgré la peur du lendemain, malgré le sentiment très fort d’être des vaches à lait méprisées par leur gouvernement. Et tout cela dans un froid de canard…

Il n’empêche… Quelle belle fraternité, quelle complicité, quelle connivence entre gilets jaunes. Il fallait le vivre pour l’apprécier. C’est indicible et pourtant c’était cela, partout en France. L’esprit gaulois retrouvé. Que du bonheur. Astérix était partout en France aujourd’hui, et cela dans un mouvement sans leader, sans syndicat, un mouvement irrécupérable par qui que ce soit, c’est ce qui en fait la grandeur… et la dangerosité pour Macron. Macron, face aux irréductibles Gaulois, a dû faire dans son froc aujourd’hui, et ce n’est pas fini.



Des gens qui ne se connaissent ni d’Adam ni d’Ève, qui se tutoient, qui s’embrassent, les uns qui apportent le café, les autres les gâteaux, les feux qui s’allument pour se réchauffer à la nuit tombante.

Quelle détermination ! Quel amour authentique de la France et quelle lucidité chez ces sans-dents méprisés à l’Élysée et dans les salons des bobos…

Il suffisait de pas grand-chose pour ne pas être bloqué trop longtemps aux barrages filtrants, un mot de sympathie, un gilet jaune sur le tableau de bord, un sourire… Et vogue le bateau France, au son des klaxons des sympathisants.

Et ces moments extraordinaires où des chauffeurs d’entreprises voisines au volant de leur camion faisaient 2 ou 3 fois le tour du rond-point en klaxonnant à tout-va pour nous remercier d’être là et pour nous signifier qu’ils allaient prendre le relais dès lundi ! Les hourras ! Les applaudissements fusaient, crépitaient…

Cela avait un air de déjà-vu, de déjà-entendu, il y a longtemps, trop longtemps :
L’ambiance était bon enfant, fraternelle… mais tout sauf résignée. Les gens sont déterminés et prêts à continuer demain, lundi et autant de temps qu’il le faudra, au moins pour les retraités et les chômeurs.

Je n’ai rencontré que des gens absolument adorables, mais capables de se fâcher tout rouge face aux traîtres, face aux jaunes, à ceux qui les défiaient, les insultaient, voire essayaient de leur rouler dessus.

Les « jaunes » pouvaient être sûrs qu’ils resteraient longtemps bloqués… Et si, après avoir parlementé, certains obtenaient le droit d’entrer sur le parking Leclerc, d’autres ont dû y renoncer définitivement. Nous avons assisté à une scène emblématique des deux mondes qui cohabitent en France. Une petite bourgeoise arrivant avec sa grosse bagnole, décidée à forcer le barrage en fonçant sur nous au point de nous toucher, croyant nous intimider et sortant comme une furie de sa voiture pour nous insulter et nous dire qu’elle avait l’habitude de passer à cet endroit et passerait quoi qu’il arrive. Mal lui en a pris… La discussion a été houleuse, l’un d’entre nous s’est assis par terre devant sa voiture en la mettant au défi de l’écraser…

Elle est remontée dans sa voiture en hurlant, rejoignant les deux caniches à sa mémère qui l’y attendaient et elle est partie sous les lazzis.

Mais il faut avouer que ce genre de scène a été très rare.

Des gilets jaunes qui bloquaient la ville la plus proche sont venus nous rejoindre en milieu d’après-midi, écoeurés par le comportement de quelques-uns d’entre eux, très agressifs avec les gendarmes, faisant brûler des pneus, jetant des projectiles. Chacun était persuadé qu’il s’agissait de provocateurs envoyés par le gouvernement ou les gauchistes pour discréditer le mouvement.

En tout cas, les gilets jaunes, alias les sans-dents… voient clair. Nous avons beaucoup discuté, nous avons distribué nos tracts… Nous avons fait l’unanimité. Tous ceux que nous avons rencontrés – et c’était, pour certains, la première manifestation de leur vie – n’avaient pas de mots assez durs pour ce gouvernement pratiquant la préférence étrangère. Tous, absolument tous, avant même que nous ayons pu mettre le sujet sur le tapis, parlaient de conflit de civilisation entre l’islam et nous, du tapis rouge déroulé pour les étrangers, des fins de mois difficiles pour les nôtres, des mensonges de Macron sur les raisons de la hausse des prix…

Étrangement, tout ceux qui parlaient de leur vote disaient avoir voté Marine… On ne sait si certains mentaient, si ceux qui se taisaient étaient des macronistes repentis récitant tous les soirs 3 Pater et 2 Ave pour se faire pardonner leur choix calamiteux du 7 mai 2017… En tout cas, pas un ne s’est vanté d’avoir participé à mettre au pouvoir ce sale type, vu par la base comme un incompétent et un traître de compétition…

Et ils étaient nombreux, très nombreux, à penser et à dire que la guerre « civile » chez nous était inévitable…

En complément, la vidéo du jour de Pierre : Gilets jaunes, ce n’est qu’un début, le combat continue !

LIEN VIDEO : https://youtu.be/3rtamno8dwY

Le mythe du réchauffement climatique s’effondre mais les taxes explosent envoyé par Rutube.fr le 18/11/2018 @ 10:26


Source « Boulevard Voltaire »

IMPORTANT :
RUTUBE.fr met en avant cet article, MAIS en ajoutant que si le dérèglement climatique n’est pas seulement le fait de l’homme, il n’en reste pas moins que la pollution est bien d’origine humaine. Il est donc important de mettre en place la transition énergétique ! Par contre les solutions imaginées par nos gouvernants ne vont pas du tout dans ce sens. Les taxes que l’on nous imposent ne sont donc pas justifiées par rapport à leur politique.


Article de "Boulevard Voltaire":
Le pouvoir fait la leçon aux « ploucs » qui manifestent avec les gilets jaunes. La taxation des carburants serait une obligation impérieuse, car la planète serait en péril de mort, nos enfants risqueraient de griller sur place. Un dessin, sans doute inspiré par le pouvoir, est symbolique de cette propagande simpliste (stupide ?). On voit une rue envahie par des « beaufs » qui protestent contre les taxes et la même rue, quelques années plus tard, déserte car les températures ont monté de 2° ! C’est un délire total, car une telle hausse des températures serait pratiquement indolore, du moins en France.

Le réchauffement est-il un mythe ? Peut-être pas, mais il n’a sans doute pas l’ampleur qu’on lui prête. La différence de température entre la moyenne d’octobre 2018 et celles des mois d’octobre des années 1980 à 2010 n’a été que de 0.5° après 0.4 en septembre 1. On est revenu au niveau de l’année 2005.

De même, on nous rabâche que l’Arctique perd sa banquise. Pour prouver ce phénomène, l’inénarrable Mme Royal a mis en exergue une prétendu ouverture du passage du Nord-Ouest. Effectivement, en août 2018 un cargo est allé directement du Japon en Europe en longeant les côtes de Sibérie. Ce prétendu exploit est en fait un pétard mouillé, car des bateaux l’ont déjà réalisé au XIXe siècle. En outre, le cargo était précédé par un brise-glace russe performant (et très coûteux en carburant !). Or en cet automne 2018, les glaces de l’Arctique se reconstituent et l’étendue se rapproche de celles des années 1980 à 2010 2. Au Groenland, le glacier qui recouvre cette grande île, loin d’être en déclin, a encore progressé. Ces informations n’ont pas été répercutées alors que le moindre incident qui prouverait, paraît-il, le réchauffement est systématiquement mis en avant même quand les faits sont douteux ! Et on oublie que dans les années 1920, la banquise arctique avait déjà régressé au point qu’on prévoyait à l’époque sa prochaine disparition. Dès 1940, elle a connu un nouveau pic d’expansion.

Des rapports biaisés, un catastrophisme que la réalité ne perturbe jamais, des arguments paradoxaux pour expliquer les faits dérangeants pour la théorie en vigueur (du genre, « il fait très froid, donc c’est la faute au réchauffement climatique et ce dernier va même faire augmenter l’étendue de la banquise Arctique »). Quelles absurdités ! On se fie obstinément à des modèles qui se sont révélés faux et les médias ne donnent jamais le vrai (et faible) réchauffement, mais celui, imaginaire, de ces théories bancales.

Y-a-t-il réellement une urgence climatique ? La construction intellectuelle qui justifie la hausse des prélèvements sur les carburants a-t-elle des fondations solides ? On peut légitimement se poser des questions. En tout cas, il ne faut pas céder à l’hystérie ambiante et ne pas prendre pour argent comptant les prévisions du GIEC, qui s’est beaucoup trompé par le passé. Il avait notamment affirmé qu’un grand nombre d’îles coralliennes seraient submergées avant 2010. Or il n’y en a eu aucune ! Pourtant, le gouvernement taxe les Français sous ces prétextes écologiques qui l’arrangent et, pour décourager les protestataires, il les culpabilise et les insulte.

Notes:

https://global-climat.com/2018/11/02/temperature-mondiale-050c-en-octobre-2018/
http://nsidc.org/arcticseaicenews/ ainsi que https://www.climato-realistes.fr/banquise-arctique-extension-record-novembre-2018/, un site qui reprend des articles parus dans des magazines scientifiques sérieux ↩

Gilets jaunes : une triple victoire qui renverse la table et fera date envoyé par Rutube.fr le 18/11/2018 @ 09:25


D’ores et déjà, et quelle que soit la suite du mouvement, ce qu’il obtiendra ou pas, et l’amertume qu’il laissera, le mouvement des gilets jaunes a gagné. Ou, plutôt, il a fait gagner le peuple. Pas celui des syndicats. Pas celui de la gauche. Pas celui des banlieues. Le peuple qu’ils n’aiment pas, celui qui vote mal – c’est-à-dire pas pour Macron et les partis qui l’ont enfanté : celui de la province, de la voiture, des budgets serrés, du travail, de l’exaspération devant les délires de la France d’en haut. Le peuple de la France périphérique.

On pourra faire remarquer que le mouvement est sans lendemain, sans « débouché politique », mais sa victoire est ailleurs : le peuple a gagné face à lui-même, face à l’image que « l’autre peuple », celui des villes, des milieux aisés et intellectuels a de lui et lui renvoie. Merci à Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement qui, pour une fois, a dit la vérité, la vérité de ce que ce peuple d’en haut pense de l’autre, avec sa sortie sur le peuple des « clopes et du diesel ». Le mépris exprimé sans filtre.

Les gilets jaunes ont remporté une triple victoire.

D’abord, ils se sont exprimés avec ce qu’ils sont et d’où ils sont. Rien de plus fort et de plus symbolique que cet objet – le gilet jaune – et ces lieux : ronds-points, péages qui disent leur quotidien. Booba et le peuple d’en haut fréquentent les aérogares ; la France périphérique a montré son univers quotidien, dans ce qui synthétise le mieux ses difficultés : éloignement, trajets, travail, coûts (essence, péages, normes, impôts locaux, logement des enfants étudiants, etc.).

Ensuite, face à un pouvoir né de la maîtrise de la communication et des réseaux, le mouvement a montré qu’il pouvait se battre au même niveau. Pas de grande manifestation parisienne. Ils ont inventé le « circuit court » de la communication et de la manifestation, réseaux sociaux aidant. Face à l’irruption de cette géographie d’en bas, Emmanuel Macron a eu tort d’opposer des symboles inappropriés qui n’ont fait qu’accroître le décalage : la polémique Pétain, l’instrumentalisation du 11 Novembre et, enfin, le porte-avions Charles-de-Gaulle. Grosse erreur de com’. Dans ce conflit, l’ancien monde, c’était Macron.

Enfin, ce mouvement, qui est encore taxé de « beaufitude » par les petits Griveaux de service, a gagné la bataille intellectuelle face à tous les experts, les donneurs de leçons fiscales et écologiques.

Il a mis sur la table les questions que ces gens-là, grands culpabilisateurs devant la planète, se gardaient bien de poser, les mensonges et les injustices du catéchisme fiscalo-écolo-bobo : et le coût écologique des avions ? Des voitures électriques ? Et la question fiscale ?

Pour ces trois raisons, ce mouvement des gilets jaunes est une révolution, un renversement de perspective. Et il fera date car il a permis au peuple de prendre conscience de sa force d’action – et de blocage – et de réflexion. Il a aussi montré la faiblesse des grandes « valeurs » du pouvoir en place : l’écologie aujourd’hui. L’immigration demain ?

RADIOS - RADIOS -RADIOS

Radios RuTube

Liens utiles


contacter rutube










http://ORTF.fr








NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 4.4.3-dev