rutube.fr

banniere2.gif

Mardi 22 janvier 2019

Accueil

Facebook

Actu Rutube

FILMS

Films - séries ***

Films /Movies

Videos Buzz

Docu (archives)

TV-Replay

Recherche / Search

Meteo

Liens

DJMusic

 

Admin

Infos site

Webmaster :
Rutube.fr

Envoyer un message

contact@rutube.fr





http://ORTF.fr








2578631 visites




Bienvenue sur RUTUBE.fr : Videos en ligne depuis rutube

>> VERSION SMARTPHONE, WordPress






*

*




http://news.fr.msn.com/m6-actualite/







Le webmaster de RuTube au cours de ses voyages.
Envoyrez moi un petit message ici.


Nicolas 2006-2012 par weboomedia

Et aussi...

Indonésie: Bali, Lambok 2016.


Sports de l'extrême






L’équivalent russe de Youtube : RuTube qui est également le site de partage de vidéos le plus important en Russie avec 4.5 millions de visiteurs uniques par mois.
Il s'agit de Rutube en Français;

Avec 300 000 utilisateurs quotidiens et 40 millions de vidéos vues par mois, le site pourrait selon certaines estimations générer 400 000 dollars de revenus. RuTube qui a été crée en novembre 2006 est financé par des investisseurs privés et diffuse des chaînes régionales et également des matchs de football.

Avec les récents ménages de Youtube, ainsi que leur capacité (partagée avec Dailymotion) à censurer toute video sortant de la bienséance, certains webmaster ou bloggeur se rabattent sur Rutube pour leur vidéo. Plus laxiste sur le contenu, le site de streaming russe impose cependant une barrière et pas des moindres : celle de la langue.
En s'aidant de Google, Avec lui je vais vous montrer dans un petit tutoriel tout en image comment s'inscrire sur la plate-forme video, et comment poster une vidéo (à venir).




Commentaires ICI


19/02/2010


Rush tournage de longs métrages. La collection Pictures offre un contenu de la meilleure qualité film
354 vostfr
287 naruto
275 piece
262 one
237 shippuden
199 saison
189 tail
179 vf
165 fairy
160 episode
150 dead
148 girl
143 gossip
140 walking
108 vampire
105 diaries
77 Naruto
74 294
71 les
61 épisode
59 bleach
57 One







Les 5 dernières nouvelles

Poster une nouvelle

 

L’Allemagne ferme la porte aux demandeurs d’asile maghrébins envoyé par Rutube.fr le 20/01/2019 @ 11:51


La chambre basse du Parlement allemand a classé, hier vendredi 18 janvier, un nombre de pays, parmi lesquels se trouve l’Algérie, comme « pays d’origine sûr », rapporte la chaîne de télévision allemande la Deutsche Welle.

Le vote prévoit ainsi l’élargissement de la liste des « pays d’origine sûrs », avec l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Géorgie. Le projet de loi a eu l’approbation de 509 membres, alors que 138 autres ont voté contre et 4 membres se sont abstenus. Cette nouvelle loi n’entrera en vigueur qu’après son approbation par le conseil fédéral, « Bundesrat ».

Cette mesure vise à réduire le nombre des demandeurs d’asile qui ne courent pas de danger dans leur pays d’origine. En d’autres termes, il s’agit d’une loi visant à faire face à la crise migratoire que vit l’Allemagne et le reste de l’Europe depuis quelques années, notamment à cause du nombre important de conflits armés au Moyen-Orient et au Sahel.

Ce classement permettra aux autorités Allemandes de refuser, spontanément, les demandes d’asile des citoyens de ces quatre pays sans en justifier les raisons, ainsi que l’accélération des opérations d’expulsion de ceux dont les demandes ont été refusées. […]

observalgerie.com

Gilets Jaunes – Acte 10 en direct envoyé par Rutube.fr le 19/01/2019 @ 11:05


LIEN VERS LE DIRECT : http://rutube.fr/2019/01/19/gilets-jaunes-acte-x-en-direct/

Deux mois désormais que le rendez-vous est devenu hebdomadaire. Les appels à la mobilisation pour un « acte 10 » de la protestation des « gilets jaunes » se sont multipliés cette semaine, alors même qu’Emmanuel Macron a officiellement lancé mardi le « grand débat national » pour tenter de mettre un terme à cette crise.

Gilets Jaunes, hommage au formidable reportage de Vincent Lapierre envoyé par Rutube.fr le 19/01/2019 @ 10:23
Publié le 18 janvier 2019 – par Paul Le Poulpe dans Riposte Laïque.


LIEN VIDEO: https://youtu.be/pnOCbNWlD6E

Et dire que les médias traditionnels reprochent aux Gilets jaunes de haïr les journalistes, voire d’en molester quelques-uns, surtout s’ils travaillent pour BFM-TV, LCI ou CNews. Certes, après toutes les saloperies déversées contre le mouvement, nous ne conseillons pas à Aphatie, Brunet, Elkrief ou Truchot de se pointer à une manifestation sans un solide service d’ordre, tant ils ont dépassé les bornes, multipliant insultes et désinformation sur le mouvement, taisant l’ampleur de la répression, mettant en avant quelques propos isolés pour discréditer le mouvement, le tout au service du régime. Depuis deux mois, et sans doute bien davantage pour beaucoup d’entre eux, les Gilets jaunes ont compris ce qu’étaient les principaux journalistes des grands médias : des propagandistes du gouvernement, payés, et fort bien, pour le protéger.

Par contre, tout autre est l’accueil réservé aux journalistes de Russia Today, pourtant diabolisés et calomniés par ce gouvernement et ses médias, qui ont donné régulièrement la parole aux principaux porte-paroles des Gilets jaunes, et ont couvert de manière fort objective les événements, ce qui, d’ailleurs, leur a valu de devoir s’en expliquer devant le CSA ! Et manifestement, le jeune reporter-journaliste Vincent Lapierre est très apprécié par les Gilets jaunes, qui paraissent fort bien le connaître, et l’admettent comme faisant partie des leurs.

Ce reportage est exceptionnel. Il dure 24 minutes, et a déjà dépassé les 100 000 visites, en moins de 24 heures, et il a dépassé les 1 000 commentaires. On y voit qui sont les manifestants parisiens. C’est une France jeune, combative, déterminée, révoltée par la pauvreté qu’ils subissent, malgré leur travail, et par le train de vie insolent de ceux qui nous gouvernent. Beaucoup crient leur colère, dans un langage que les journaleux du système qualifieraient d’ordurier et de vulgaire, alors qu’il ne fait que traduire l’exaspération de tout un peuple.

On y voit des figures comme Éric Drouet, mais aussi des personnes plus âgées, le témoignage extraordinaire de cet homme de 86 ans, qui, en quelques mots, résume la situation et le comportement de Macron, en atteste. Les Gilets jaunes chantent à pleins poumons des airs révolutionnaires et reprennent des slogans très combatifs contre Macron. Ils paraissent s’être organisés, avec un service d’ordre qui demande aux manifestants de rester compacts.

Bien sûr, le choix de se rassembler à Bercy est hautement symbolique, et la finance en prend pour son grade. Tous les Gilets jaunes interrogés ne parlent que de social, aucun n’évoque le combat identitaire, et pourtant, cette France en révolte retrouve son identité, dans la rue. C’est la réunion du peuple de France, qu’il vote Mélenchon ou Marine, à laquelle on assiste. Un passage fort est ce jeune qui se dit antifa, et qui vient saluer Vincent Lapierre. Inenvisageable il y a deux mois !

On constate qu’il n’y a aucun incident dans le cortège (qui dépasse les 10 000 manifestants, quoi qu’en dise Castaner) entre Bercy, où ils se sont rassemblés le matin, jusqu’à l’Étoile, où ils sont arrivés à 14 heures. Par contre, à partir de ce moment, avec une forte présence de CRS, les accrochages commencent, l’ambiance change. On voit des scènes surréalistes dans un grand nuage de gaz. On assiste à des tirs de Flash-Balls, et on voit des hommes, jeunes et moins jeunes, se retrouver au sol, gravement blessés. On est vraiment au cœur de la manifestation, et on voit la volonté de la police de Castaner de blesser des manifestants qui ne représentent aucun danger. On voit comment se déroulent certaines arrestations ciblées, où une femme qui ne paraissait pas bien agressive se retrouve arrêtée par des hommes habillés en civil, avec un brassard.

On peut ne pas partager les propos de certains manifestants, mais ce reportage rend hommage au combat des Gilets jaunes, et montre la réalité des manifestations parisiennes sous un angle que personne d’autre n’avait traduit aussi bien que Vincent Lapierre.

Ce jeune homme, qui couvre toutes les manifestations, gauchistes, sociales, identitaires, depuis des années, a déjà subi de nombreuses agressions, auxquelles il a toujours fait face avec un courage et un sang-froid exceptionnels. Il n’est pas un journaliste professionnel, mais sa pratique fait honneur à une profession que trop de personnes déshonorent par leur soumission au pouvoir.

https://lemediapourtous.fr/participez/

On attend avec impatience le prochain reportage sur les Gilets jaunes de Vincent Lapierre, et on ne peut qu’encourager nos lecteurs à mieux le connaître et à le soutenir.

Devenu trop dangereux pour Macron, Benalla va finir au trou ! envoyé par Rutube.fr le 18/01/2019 @ 05:58
Publié le 17 janvier 2019 – par Sophie Durand dans Riposte Laïque


Moi, Benalla, il m’amuse. Pas vous ?

Il m’amuse parce que pris la main dans le pot de confiture, il s’imagine que cela va passer comme une lettre à la poste, et qu’il pourra récidiver autant de fois que cela lui plaira, sans problème. Il m’amuse comme un gamin de six ans qui croit que tout lui est permis et que plus c’est gros, plus ça passe.

Mais il arrive que ça casse et patatras, voilà Benalla en garde à vue pour faux et usage de faux :

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/01/17/passeports-diplomatiques-alexandre-benalla-en-garde-a-vue-l-enquete-etendue-aux-infractions-de-faux-et-usage-de-faux_5410527_3224.html

Benalla, c’est ce simple garde du corps qui s’appellerait paraît-il Lahcène Benahlia et non Alexandre Benalla. Ce proche de Macron dont on se demande par quel tour de passe-passe il a pu devenir un proche, par quelle incurie de l’Élysée. Car il avait des précédents, déjà.

En effet Benalla a été chauffeur d’Arnaud Montebourg, alors ministre, avant de travailler pour Macron, mais Montebourg l’avait licencié pour faute grave : Benalla avait causé un accident et essayé de prendre la fuite.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/07/19/quand-alexandre-benalla-etait-vire-manu-militari-par-arnaud-montebourg-au-bout-dune-semaine_a_23485336/

Benalla, celui qui a cru qu’il pouvait librement assouvir ses pulsions violentes sur deux manifestants. Ceux-ci n’étaient pas paisibles mais on voit mal comment un Marocain (car les Marocains restent toujours marocains, a dit le roi du Maroc) peut se permettre de casser du Français.

Mais le gentil Benalla est tombé des nues devant les reproches car, a-t-il dit suavement, il faisait le coup de poing pour aider la police. Gentillesse méconnue…

On a ensuite appris avec la plus grande stupeur que Benalla était à 26 ans lieutenant-colonel de réserve de gendarmerie, avec un salaire mirobolant, certainement apprécié à sa juste valeur par les Gilets jaunes. Puis qu’il avait un magnifique appartement Quai Branly, aux frais de la République.

Appartement sur lequel on a mis les scellés mais cela n’a pas empêché un coffre de se volatiliser.

On a appris aussi qu’il avait un badge d’accès à l’Assemblée nationale, badge conservé malgré son licenciement et utilisé deux fois depuis…

Tout est trouble chez lui, y compris le fait qu’il devait se marier le 21 juillet à la mairie d’Issy- les-Moulineaux, alors qu’il avait été mis en garde à vue la veille. Oui, mais des petits malins n’ont pas trouvé trace des bans. Et Benalla n’aurait pas revu celle dont on ne sait pas si elle est son épouse ou pas, mais dont on sait que Benalla ne savait pas qu’elle travaillait pour LREM…

Enfin les macronistes ont cru que Benalla allait se faire oublier mais c’était mal le connaître. On vient de le retrouver faisant des voyages au Tchad juste avant le voyage de Macron, en jet privé, et rencontrant le président tchadien, lui, le simple garde du corps. Pour lui dire quoi ?… Au nom de qui ?…

À cette occasion on découvre que Benalla avait plusieurs passeports diplomatiques. Oui, lui, simple porteur de valises et garde du corps. Et qu’après avoir été remercié par l’Élysée, il les avait rendus mais qu’on les lui avait redonnés. Ubuesque mais vrai.

Et cerise sur le gâteau, on découvre que Benalla possède également un téléphone crypté secret défense !

Et qu’il n’avait jamais cessé, selon lui, d’être en communication avec Macron !

Il y a eu aussi le permis de port d’armes…demandé par lui et obtenu.

N’en jetez plus, c’est trop, même s’il y en a encore !… Ce gamin mérite une énorme fessée, une déculottée… au sens propre et au sens figuré.

Un petit fait semble être passé inaperçu au milieu de cet imbroglio : Edwy Plenel, qui avait invité à voter Macron, a lâché Benalla, le 28 décembre, en expliquant que Benalla était protégé par Macron, et qu’il fallait savoir pourquoi :

LIEN VIDEO : https://youtu.be/-zr1MB9DNwQ

On pouvait penser que si Plenel par la voix de Mediapart lâchait Benalla, c’était un signe et qu’il allait se passer quelque chose. Voilà qui est fait, avec cette nouvelle mise en garde à vue de Benalla. On espère enfin savoir bientôt pourquoi Benalla est protégé ainsi par Macron. Même si on a déjà une petite idée…

Pour conclure, car tout a une fin pour les aigrefins, les escrocs, les profiteurs, les sans- scrupules et sans-principes, cela sent la fin pour Benalla car tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse. Et cela pourrait bien du même coup sentir vraiment, cette fois, la fin pour Macron… du moins les Français le souhaitent de toutes leurs forces.

Macron doit tenir jusqu’au 22 janvier, après, nous aurons affaire à Merkel envoyé par Rutube.fr le 16/01/2019 @ 05:59
Publié le 15 janvier 2019 – par Georges Clément dans Riposte Laïque


Et après, la France (ou ce qu’il en reste) n’existera plus.

La cause des réformes abruptes lancées sans précaution et qui ont mis le peuple en émoi réside dans l’obligation sacrée de ce président de rencontre d’avoir à sceller la remise définitive de la souveraineté des Gaules – et donc de la France – dans les mains de la Germanie.

Cette capitulation aura lieu le 22 janvier à Aix-la-Chapelle, capitale de Charlemagne, dernier empereur d’Occident.

En effet, et sans que nul ne l’ait su, sans qu’aucun de ceux qui savaient ne l’eussent clamé, la classe Bilderberg au pouvoir et la chancelière se sont donné rendez-vous à Aix-la-Chapelle pour signer une quasi-fusion (ils disent « rapprochement ») entre la France et l’Allemagne.

Le traité (qui sera ratifié le même jour par les deux parlements) portera sur la défense, la politique étrangère et l’économie pour fonder le prototype d’une Europe « souveraine ».

Plus de 200 juristes des deux pays travaillent d’arrache-pied pour harmoniser les législations des deux États. Lequel fera sa révérence à l’autre ? Lequel acceptera de perdre des avantages juridiques, des libertés, de renoncer à une fiscalité avantageuse ? Gageons que le plus fort l’emportera et il n’est guère besoin de dire qui domine de Merkel ou Macron.

Mais le traité prévoit également que les régions frontalières, et sûrement l’Alsace, deviendront des « euro-districts » où les transports, la distribution de l’eau, l’électricité et probablement la fiscalité seront fusionnées entre la partie allemande et la française. Un Alsacien sera-t-il allemand ou français ? La revanche de 1918 est là, sous nos yeux, en plein bicentenaire de la fin de la Première Guerre mondiale et du début des négociations qui ont mené au traité de Versailles.

LIEN VIDEO : https://youtu.be/tZvJcTig1Kg

L’armée, à coté des parlements, sera une institution partagée, coordonnée et utilisée opérationnellement par cette entité sans nom mais qui aura la haute main sur les futurs engagements de l’armée aujourd’hui française.

C’est le début réel de « l’armée européenne » appelée de ses vœux par Macron avant la célébration du 11 novembre 1918.

S’il y avait une raison obscure pour qu’un président français refusât un défilé militaire pour « ne pas froisser » Merkel, elle est révélée : le traité d’Aix-la-Chapelle étant en vue la France et l’Allemagne ne faisait déjà plus qu’un dans son esprit.

Or nous ne le savions pas, or aucun homme politique ne s’en est préoccupé, et or donc le peuple allait changer de maîtres sans avoir été consulté ! Et encore pire, la question de l’Union européenne étant exclue du « débat national » on comprend que celui-ci n’est qu’un simulacre. Et ils osent nommer ceci dans la novlangue que le novétat va requérir pour fonctionner une « démocratie » ?

Non, c’est une forfaiture et une haute trahison.

Enfin, à législation commune (« harmonisée », goûtez à l’euphémisme), à armée intégrée, il faut une politique étrangère unique qui doit être affirmée par une décision phare : l’abandon ou le partage du siège de la France au Conseil de sécurité de l’Onu. La France doit donc agir activement auprès des Nations unies, des États-Unis, de la Russie et des autres membres permanents de ce Conseil pour que l’Allemagne, qui vient d’y entrer comme membre provisoire pour deux ans, accède à ce statut permanent que la défaite de 1945 lui a interdit.

Or, comme il est prévu expressément que toutes les décisions du « couple » seront discutées et adoptées préalablement à toutes les réunions internationales auxquelles la France et l’Allemagne participeront, que des déclarations communes seront la règle, on comprend qu’à l’Onu, avec un ou deux sièges, ce sera l’Allemagne qui s’exprimera sur les grands problèmes.

Enfin, l’économie sera intégrée, avec même des régions où on appliquera des lois et règlements communs (lesquels ? Fiscaux ? Normatifs ? Comptables ?).

Il s’ensuivra, qu’avec l’appui de l’Eurogendfor, déjà opérationnelle, le maintien de l’ordre et la mainmise allemande sur des secteurs entiers (territoires, ou activités) de la vie des Français, celle-ci va devenir pesante.

Il ne reste qu’une question : en quelle langue travaillerons-nous ?

Il découle de la nouvelle réalité qui résulte de cet acte scélérat – la création d’un quasi état franco-allemand – et du poids mafieux de Bercy et de la haute administration française en général (voir les enquêtes de la Cour des comptes depuis trente ans et les livres publiés à ce sujet) qu’une appréciation nouvelle de l’action de Gilets jaunes est nécessaire.

Ou elle devient une révolution, ou elle s’éteint pour longtemps avec la France.

Et elle ne peut se muer en révolution qu’aux conditions suivantes :

La Constitution et tous les traités signés à partir de ce jour par un gouvernement illégitime sont nuls et non advenus. Aucun des élus ou fonctionnaires qui y participent n’a mandat du peuple souverain pour ce faire. En conséquence ils commettent des actes de forfaitures punissables par toutes les Constitutions précédentes.
Institution d’un état de suspension du droit aux termes des codes de 1967 en attendant la réécriture d’une nouvelle Constitution qui devra déclarer inaliénable tout ou partie de la souveraineté française.
Un refus de la poursuite de l’immigration et l’affirmation du retour des populations installées par la force de traités que le peuple n’a pas approuvés.

Sans ces objectifs métapolitiques, jamais la contestation de passera l’obstacle de la puissance supranationale qui menace et qui aura force de loi après le 22 janvier.

Qu’on en tire les conclusions, car il ne suffit plus de croire que ceux qui n’ont pas le pouvoir (la classe politique) pourraient contrevenir au traité en cours de signature. Et surtout dans un état endetté (2 trillions et demi d’euros, et des emprunts pour 2019 à hauteur de 200 milliards d’euros).

Sans la souveraineté pas de liberté.

RADIOS - RADIOS -RADIOS

Radios RuTube

Liens utiles


contacter rutube










http://ORTF.fr








NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 4.4.3-dev