rutube.fr

banniere1.gif

Dimanche 17 décembre 2017

Accueil

Facebook

Actu Rutube

FILMS complets

Streaming ***

Films /Movies

Videos Buzz

Docu (archives)

TV-Replay

Recherche / Search

Meteo

Liens

DJMusic

 

Admin

Infos site

Webmaster :
Rutube.fr

Envoyer un message

contact@rutube.fr





http://ORTF.fr








2349238 visites




Spécial MIGRANTS


Commentez ICI
Vos commentaires seront mis en ligne avec un temps de retard....



Allemagne. Serge Menga : « Des migrants créent des problèmes, la police ne fait rien » [Vidéo]
Addendum : il s'agit de Serge Menga, réfugié congolais, désormais de nationalité allemande, connu en Allemagne pour être un provocateur politique et faire beaucoup d'ironie, notamment sur Internet.
Addendum 2 : Nous avons interviewé Serge Menga suite à la diffusion de sa vidéo, et suite à de nombreux commentaires n'en comprenant pas le sens. Article ici : http://www.breizh-info.com/…/allemagne-serge-menga-migrants…


Serge Menga. Inconnu en France, l’homme est considéré en Allemagne comme un redoutable activiste, notamment grâce aux réseaux sociaux, et à un sens de la provocation prononcée. Car ce Congolais, naturalisé allemand (il est arrivé en Allemagne à l’âge de 11 ans après être passé par la France, la Belgique, les Pays-Bas) n’est pas de ceux qui manient la langue de bois en politique.

Depuis l’affaire des viols de Cologne, lors du nouvel an 2016, ce dernier s’était fait remarquer en Allemagne en dénonçant le laxisme vis à vis des migrants arabes, syriens, afghans, fraichement arrivés en Europe et qui commettaient des exactions. Serge Menga a également été fréquemment épinglé par la presse mainstream allemande et par des personnalités politiques en raison de son refus de fermer la porte à des discussions, à des débats, notamment avec l’AFD (Alternative Für Deutschland, droite patriote).

Sa dernière vidéo, sous titrée en français et que nous avons publiée il y a quelques jours sur notre page Facebook, a été visionnée des centaines de milliers de fois – et pas toujours comprise, comme en témoignent de nombreux commentaires qui ont suivi.

Dans la vidéo, ce dernier part d’un fait divers (l’agression à Berlin, par cinq migrants, d’une femme à vélo) pour tenter de « secouer le cocotier » et de réveiller les Allemands, en leur expliquant ce qui va leur arriver s’ils ne réagissent pas face aux exactions commises par ces migrants, tout en dénonçant l’inaction policière, judiciaire, et gouvernementale allemande. Nous vous laissons regarder la vidéo ci-dessous avant de vous proposer les explications de Serge Menga :
Contacté par téléphone- ce dernier nous a expliqué que « ces migrants créent des problèmes depuis un an à Berlin. Ils boivent de l’alcool, menacent les femmes, la police ne fait rien ». Et d’expliquer sa vidéo : « Pour faire réagir, j’ai essayé de me mettre dans la tête de ces hommes, et d’expliquer comment ils pensent ».

Car selon Serge Menga, qui a fondé son propre mouvement « Das Haus Deutschland » (La maison Allemagne) , ces immigrés « rendent la tâche difficile à tout le monde », notamment parce qu’ils nuisent à la cohésion de la société allemande. « Les racistes n’attendent que cela » explique-t-il. « J’essaie d’interpeller notre gouvernement, de lui dire qu’il n’a pas de couilles. La faiblesse de l’État et des politiques face à cette situation, cela engendre la haine, le changement des mentalités ».

Pour Serge Menga, il est nécessaire, non pas de hurler, de protester, mais bien de s’engager dans la vie politique : « Il faut s’engager, en dehors des partis politiques mainstream, tous pourris, complices de la situation actuelle ». Évoquant la montée de l’AFD en Allemagne, ce dernier explique que, comme pour le FN en France ou le FPÖ en Autriche « les partis au pouvoir portent la responsabilité et leur ont donné, par leur inaction vis à vis des problèmes majeurs, la possibilité de s’installer ».

« Il faut dialoguer avec tout le monde », explique celui qui a durement critiqué la politique d’accueil migratoire d’Angela Merkel , tout en expliquant que cette dernière « ne pouvait rien faire. Elle n’est pas libre. L’Allemagne n’est pas un pays libre de ses mouvements, elle est aux ordres, depuis 1945, comme beaucoup d’autres pays, de puissances supra-nationales ». « Ces partis politiques qui dirigent sont en réalité esclaves d’un système qui les dépasse ».

Il reproche également à Angela Merkel son manque de communication : « Bien sûr qu’on doit accueillir ceux qui souffrent. Mais hormis les femmes et les enfants, de nombreux jeunes hommes sont venus, sans passeport, sans papier. Elle n’aurait jamais dû accepter ces gens (…) Si des centaines de milliers de Blancs frappaient à la porte du Congo, que croyez vous qu’il se passerait ? Les autres pays du monde fermeraient leurs frontières, c’est normal ».

Pour lui, l’Allemagne est vouée à finir « comme la France ».

Enfin, alors que nous évoquons l’avenir de l’Afrique, et les initiatives émanant notamment d’Africains pour « remigrer » et développer le continent, ce dernier déclare : « Laissez l’Afrique refaire le même chemin que l’Europe a fait pour se construire », avant de fustiger les interventions ayant visé à assassiner Khadafi ou Saddam Hussein, interventions qui ont profondément déstabilisé le continent Africain et l’Europe, par effet domino.

Acteur social et activiste, Serge Menga (voir sa page facebook ici) qui se présentera aux élections fédérales en Allemagne fin septembre 2017, veut avant tout recréer le dialogue entre les gens et les communautés. Il envisage d’ailleurs de se rendre prochainement en France, notamment afin de réaliser un reportage sur les jeunes immigrés, afin de recueillir leurs sentiments sur leur vie ainsi que sur le pays qui les accueille.

En attendant, il continuera, nous dit-il, à s’exprimer sur les réseaux sociaux (ses vidéos sont vues par des millions d’internautes) au gré de l’actualité.


Un commerçant de Ouistreham : «Les migrants sont là, guettent, essaient de nous voler. Y’a moins de clientèle.»

Ce gérant d’une supérette de Ouistreham (Calvados, Normandie) s’inquiète, il a même bâché ses étales pour se protéger des vols : «Les migrants se mettent là, ils guettent où on est, pour voir où on est dans le magasin, si on est devant, si on surveille, si on regarde bien. Du coup, après ils essaient de nous piquer si ils peuvent. Il y a moins de clientèle, moins de touristes à Ouistreham, donc du coup on perd quelque part.»
– France 2, 22 octobre 2017, 20h30



Migrants : À Calais, les CRS sont la cible de jets de canettes de bière, bouteilles de verre et pierres

Pour les riverains, le problème a été déplacé. Dans un long reportage un an après le démantèlement de la « jungle » de Calais, La Voix du Nord donne la parole aux habitants qui vivaient en face du bidonville. Si certains se disent satisfaits, plus « tranquilles », subissant « moins de nuisances », d’autres continuent à souffrir.

« Jour et nuit, des centaines de migrants passent devant ma maison », explique Anita au quotidien régional. « Ils balancent leurs poubelles dans mon jardin. La semaine dernière, j’ai trouvé une dizaine de jeunes hommes qui buvaient dans le champ à côté. Je ne vis plus tranquille. Et puis, il y a de moins en moins de CRS et pas assez de patrouilles ». Et de poursuivre : « Mon voisin, lui, a retrouvé des migrants dans sa cour. Il a décidé d’installer un portail électrique. Alors que même du temps de la jungle, il laissait toujours sa barrière ouverte ».

Une situation d’autant plus invivable qu’Anita n’a pas de soutien, la mairie de Calais avouant volontiers son impuissance. « Quand les migrants sont déterminés, rien ne leur résiste. En plus, ils sont aidés par des bénévoles. La mairie de Calais gère au cas par cas, sans réelle cohérence, car elle n’a pas le soutien de l’État », explique Emmanuel Agius, premier adjoint de la ville.

Ainsi, selon le reportage de La Voix du Nord, un an après le démantèlement de la « jungle », les habitants du Calaisis se retrouvent quasiment face aux mêmes problèmes qu’à l’époque du bidonville. Les transporteurs routiers sont assaillis de migrants à chaque passage vers l’Angleterre tandis que les hôteliers sont frappés de plein fouet par la mauvaise réputation de la ville.

« Jeudi dernier encore, trois migrants ont lacéré la bâche d’un camion pour tenter de monter à bord. C’est notre quotidien. On a porté plainte. Mais bien sûr, tous sont mineurs et sans papiers. Ils vont être relâchés. On demande au gouvernement des réponses pénales dissuasives, mais il s’en fout », se désespère Jean-Pierre Devigne, responsable de RDV Transports, une entreprise de 150 salariés installée dans la zone touchée par les intrusions de migrants.

Selon la maire de Calais, près d’un millier de migrants sont déjà revenus un an après le démantèlement (…)



Transfert de 234 réfugiés de Grèce vers la France dans le cadre du programme de relocalisation
234 réfugiés ont été «relocalisés», le 18 octobre, de Grèce vers la France. Cette étape constitue l’un des derniers gros déplacements liés au programme de relocalisation des réfugiés dans l’Union européenne. Ce dernier avait été initié en septembre 2015 afin de soulager la Grèce et l’Italie, qui sont les pays qui accueillaient le plus de migrants au sein de l’UE.



La France accueillait ce mercredi le plus gros groupe de réfugiés relocalisés depuis la Grèce, et le dernier d’une telle taille dans le cadre de ce programme. Ils doivent être répartis entre des destinations en Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne Rhône-Alpes, ou PACA.

(…) France 3



Une Calaisienne exaspérée par les migrants : «Ils restent torses nus et hurlent comme des sauvages !»

Une Calaisienne exaspérée par les migrants : «Ils restent torses nus et hurlent comme des sauvages !»
– Euronews, 21 octobre 2017, 00h06



Paris/La Chapelle : près de 2500 migrants évacués, un nouveau camp préparé en grand secret, 18 Aout 2017

Peu après six heures, 350 policiers rassemblaient les migrants présents, sac au dos ou petit sac de voyage avec eux, avant qu’ils ne soient évacués à bord d’une trentaine de bus, a constaté une journaliste de l’AFP.

Originaires essentiellement d’Afghanistan, du Soudan, de Somalie et d’Érythrée, ces migrants sont revenus s’installer dans des campements insalubres disséminés sous l’autoroute ou le long des boulevards extérieurs aux alentours du centre, à proximité du centre humanitaire ouvert en novembre porte de la Chapelle (XVIIIe arrondissement). Plus de 2.800 personnes avaient été évacuées du même endroit le 7 juillet.
Au petit matin, les migrants, en très grande majorité des hommes entre 20 et 30 ans, patientaient dans le calme pour se soumettre au processus de filtrage mis en place par les autorités. Certains se protégeaient de la pluie avec des draps ou des sacs plastiques.
Au total, 18 gymnases de région parisienne ont été mobilisés pour les accueillir. « Plus de 2.000 places d’hébergement ont été prévues« , a déclaré à l’AFP Didier Leschi, directeur général de l’Office français de l’Immigration et de l’Intégration (Ofii).

Ce vendredi, à l’aube, les bus de police ont repris leur ballet. Après l’opération colossale du 7 juillet dernier, ils ont commencé à évacuer le campement de migrants situé porte de la Chapelle, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Une partie d’entre eux doit être transférée dans un campement installé en grand secret dans le XVe arrondissement, rue Lacretelle. L’Etat, la Préfecture de région, la Préfecture de police et la Ville y ont aménagé un terrain près de la porte de Versailles.


Géré par l’association Aurore, ce campus sportif de l’Institut d’éducation physique, de l’université Paris II Panthéon Assas, propriété de l’Université de Paris, devrait accueillir plusieurs centaines de migrants sur ce terrain qui s’étale sur plusieurs hectares entre les rues de Vaugirard et Lacretelle.

Ce jeudi après-midi, des ouvriers montaient les latrines du camp. «On a bien travaillé», commentait un ouvrier devant un horizon de tentes géantes montées au centre de la piste d’athlétisme.

Le « bon travail » n’est pas du goût de Philippe Goujon… « J’ai appris fortuitement qu’un camp de 500 migrants allait s’installer sur mon arrondissement, sur un site universitaire, s’étrangle le maire LR du XVe, un camp avec des tentes de la Croix Rouge comme en Syrie ou au Liban ! Le préfet de région m’a dit qu’il n’avait pas trouvé d’autres sites en Île de France ». Le maire du XVe cite ses gymnases Cévennes et Keller, déjà réquisitionnés pour y accueillir ponctuellement des migrants.

Reste que rue Lacretelle, les migrants ne devraient rester que quinze jours. «C’est ce qu’on m’a dit en tout cas, mais est-ce pour me rassurer ?», s’inquiète le maire. Sur l’association Aurore qui gère le camp, le maire n’a pas de reproches. «Ils gèrent ça très bien».

Côté riverains du XVe, certains sont déjà montés au créneau, sur les réseaux sociaux – notamment Twitter – mais également au standard de la mairie du XVe. Anne, habitante du XVe, s’indigne « d’un camp installé en douce dans la nuit par la Mairie de Paris ». […]





















Chapelle-Pajol : quand des femmes sont exclues d'un quartier de Paris: la réponse du maire plus de police pour plus de migrants....jusqu'à l'affrontement global final ??






Des migrants créent des barricades déclarant ce quartier comme le leur !
Paris Burns! Migrants Create Barricades Declaring Sections Of Paris Their Own Territory












Pays-Bas : de jeunes marocains agressent un groupe de citoyens vigilants

Selon la police, les volontaires effectuaient leurs rondes à travers le quartier à 20h10, lorsqu’ils ont été insultés et pris à partie près de la gare de Muziekwijk. Les volontaires ont fait face à un groupe de jeunes gens, à proximité du parking pour vélo et une bagarre a éclaté.





Migrants arrivant en Angleterre



Hallucinant ! Les ONG récupèrent les migrants à quelques encablures de la Libye








Voici la vidéo que les médias et l'état ne souhaitent pas montrer!
En plein coeur de Paris, dans le 19eme arrondissement (avenue de Flandre, entre le métro Stalingrad et Riquet, ligne 7 du métro) vous pourrez découvrir un camp de migrants.

Calais, invasion de migrants France.



Une situation qui embarrasse les autorités. Le campement de Stalingrad où ils seraient entre 2000 et 2500 migrants, continue de grossir. Une situation insupportable pour les migrants et pour les habitants du quartier.Début de scabiose et un cas de tuberculose la semaine dernière dans la jungle de Stalingrad avenue de Flandre Paris 19e.

Entrepierres (04) : une ferme transformée en mosquée et école coranique dans ce village de 400 habitants


Eric Zemmour : « On veut me faire taire. On veut m’abattre ! »
Eric Zemmour se défend de l’accusation d’apologie du terrorisme dont il fait l’objet suite à ses propos dans le magazine Causeur cette semaine : « On dit que je suis Islamophobe et on m’accuse de faire l’apologie du terrosime, il faut choisir ! On ne choisit pas parce qu’il y a volonté de me faire taire. On veut m’abattre. »


Marine Le Pen sur la situation des migrants en Europe



Allemagne : des pauvres expulsés pour pouvoir accueillir les migrants



Dossier tabou sur l'islamisme à Sevran



Reportage allemand sur les migrants



CALAIS RAS LE BOL DES MIGRANTS !




En Italie un migrant agresse sauvagement une femme pour son sac


Vidéo choc migrants incontrolables en Allemagne




Témoignage d'une résidante de Calais



Scènes de guerre à Calais avec les migrants


JOURNAL DU LUNDI 22 AOÛT 2016 : SOCIÉTÉ / CALAIS : LA JUNGLE POUSSE

Société / Calais : la jungle pousse

Nombre record de clandestins à Calais ! Ils seraient près de 7 000 dans la jungle selon le dernier recensement. Très loin de son objectif de ramener le nombre de migrants à 2 000, le gouvernement est complètement dépassé et la question sécuritaire est plus qu’alarmante. Alexandre Rivet.

6 901, c’est le nombre de migrants recensé par le sous-préfet de Calais Vincent Berton. Des chiffres en contradiction avec ceux publiés par les associations présentes sur place. Pour Help Refugees et l’Auberge, ils seraient en réalité 9 000 dans la ville du Nord. Qu’il s’agisse des chiffres des associations ou des autorités publiques, le nombre de clandestins présents dans la ville est à un niveau record : si l’on se base sur la fourchette basse avec le chiffre de 7 000, il s’agit d’une augmentation de 50 % sur les 2 derniers mois.
Cette augmentation est due, comme nous vous l’annoncions dès le mois d’avril, aux beaux jours qui permettent un déplacement plus simple pour les clandestins. Autre cause de cet afflux massif, le laisser-aller des autorités, déjà largement dépassées par les attentats terroristes qui touchent le pays. La décision du tribunal administratif de Lille interdisant la destruction des commerces illégaux installés dans la jungle participe également à l’implantation des migrants. Parmi les nouveaux arrivants, on compte essentiellement des Soudanais et des Erythréens, tous passés par la Libye. Le camp de Grande-Synthe, prévu pour 2 500 occupants, n’en compte plus que 800 et montre bien que les clandestins s’installent où ils veulent.
Le président de la République François Hollande devait se rendre à Calais en juillet mais l’attentat meurtrier de Nice lui a permis d’esquiver ce rendez-vous délicat. L’arrivée massive de clandestins ne se fait pas sans problème sécuritaire. Si Eurotunnel a renforcé son dispositif de sécurité, les migrants se sont reportés sur la rocade qui relie l’Autoroute 16 au port. La nuit, ils construisent des barrages pour bloquer la route et arrêter les camions, provoquant fréquemment des accidents. Les violences contre les personnes sont aussi légions. Les plaintes déposées restent généralement lettre morte, une situation qui excède les riverains. En avril, scène récurrente aux alentours de Calais, un riverain a été violemment agressé par une horde de clandestins armés de bombes lacrymogène.

Depuis, les plaintes et les appels à l’aide de Cathy, la mère de la victime restent sans réponse. La famille est dans une situation de détresse à cause des nombreuses conséquences de cette agression.

Abandonnés à leur sort, les riverains ne croient plus à l’aide que pourraient leur fournir l’Etat. A quelques mois de l’élection présidentielle, on voit mal le gouvernement faire preuve d’autorité face aux clandestins au risque de se fâcher définitivement avec son aile gauche. En attendant, ce sont bien les Calaisiens et les Français qui payent les peaux cassées de cette lâcheté politique.





(Vidéo) ALERTE ATTENTAT EN EUROPE ET EN FRANCE – URGENT- à diffuser largement…
Franck PUCCIARELLI, coordinateur Europe du CRI, intervient dans cette vidéo afin d’alerter les populations européennes et Françaises de l’imminence d’attentat par des terroristes de DAESH en provenance de Libye sur les sols européens. Franck PUCCIARELLI dans ce communiqué met en cause la compétence des services intérieurs et extérieurs français et alerte la population française des dangers à venir.

Source : https://www.facebook.com/cri.europe/?pnref=story
Rappel : https://civilwarineurope.com/2016/08/14/alerte-italie-selon-des-sources-libyennes-des-zodiaques-debarquent-de-nuit-des-terroristes-de-letat-islamique-en-sicile/




Menton (06) : 300 migrants franchissent la frontière (Màj: « des personnes dangereuses parmi ces migrants » selon le maire)

« Depuis 12 mois, sont arrivés en Italie entre 80.000 et 100.000 migrants venus de Libye, qui sont massés le long de la frontière française », explique-t-il. « Pour la première fois, depuis des années, la frontière a cédé: 200 migrants se sont précipités et l’ont enfoncée. »

06/08/2016
Migrants à Menton: Bernard Cazeneuve évoque une « tentative » de franchissement de la frontière.



Le ministre de l’Intérieur a salué ce vendredi soir l’efficacité des forces de l’ordre ayant permis de mettre « fin sans délai » à la « tentative de franchissement de la frontière ». La préfecture des Alpes-Maritimes faisait encore état d’une cinquantaine de personnes « en cours d’interpellation ». (…)

Une heure avant, la préfecture des Alpes-Maritimes faisait clairement état d’un réel franchissement de la frontière franco-italienne par environ 200 étrangers en situation irrégulière, en fin d’après-midi vendredi. (…)


05/08/2016
Entre 200 et 300 migrants ont passé la frontière entre l’Italie et la France ce vendredi matin.

Ils ont quitté leur camp tenu par la Croix-Rouge, à Vintimille, au petit matin et sont passés par le poste frontière de Menton. Certains sont passés par les rochers.

Après un long moment d’attente sur le pont Saint-Ludovic, ils ont entamé une marche, dans le calme, en direction de Menton encerclés par la police.

La plupart des migrants sont restés au niveau de Port Garavan tandis que d’autres ont continué leur chemin dans les rues du centre-ville.

Ces migrants ont décidé de quitter leur camp, mécontents de leurs conditions d’accueil à Vintimille.



(Vidéo) Ces Allemands qui quittent l’Allemagne pour fuir les migrants





Après les affrontements entre migrants, activistes No Border et forces de l'ordre, ce 1 mars, les bulldozers ont continué les travaux de démantèlement de la « Jungle » de Calais.


INEDIT SCENES DE GUERRE CALAIS MIGRANTS 29 FEVRIER 2016

A rape game called Taharrush is what might have happened in Germany during NYE assaults


RACISME ANTI FRANCAIS, CHOC !






04/02/06
Biscarrosse (40) : plainte pour agression sexuelle au centre d'accueil des réfugiés
Une femme de ménage a porté plainte contre deux migrants du centre Udaquiola dont elle nettoyait la chambre. Après enquête, l'affaire a été classée sans suite.
L'information a été confirmée par Alain Gaston, directeur des PEP 40, gestionnaire du centre de vacances Udaquiola qui accueille depuis la fin d'année dernière une cinquantaine de réfugiés à Biscarrosse.
"Une femme de ménage du centre a porté plainte à la gendarmerie pour un harcèlement sexuel dont elle aurait fait l'objet lundi matin", explique le responsable.
Classé sans suite
Deux quinquagénaires qui partageaient la même chambre ont reconnu des gestes maladroits envers cette quadragénaire. Après enquête de la gendarmerie, le dossier a été classé sans suite par le parquet. Les deux migrants concernés ont été priés de quitter les lieux, ce qu'ils ont fait mercredi matin, .
Le centre Udaquiola, qui appartient au Conseil départemental, reprendra son activité normale d'accueil de scolaires et de groupes dès le début du mois de mars. A ce moment-là, les migrants accueillis actuellement devront être partis. Au total, plus de cent réfugiés y sont passé depuis le mois de novembre.



04/02/16
- Deux passeurs de migrants condamnés à Reims
Ils attendaient vraisemblablement une « livraison » de migrants, lorsque deux passeurs ont été interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi près de Reims…
Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 2 heures du matin, les gendarmes marnais ont arrêté deux Irakiens d’origine Kurde à bord d’une camionnette sur l’aire de Cauroy-lès-Hermonville, sur l’A26, au nord de Reims. Le véhicule était aménagé pour accueillir des migrants. L’endroit semble être un lieu de rendez-vous des passeurs.

Les deux hommes ont été présentés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Reims, dans la journée. Ils ont été condamnés à 4 mois de prison avec sursis et 5 ans d’interdiction de territoire français.


































Islamic immigrants in France BRUTAL REALITY!!!!!!







RuTube.fr (C)WEBOOMEDIA - nb Savigny

https://www.facebook.com/breizhinformation/videos/1636276996405045/

Dernière modification le : 01/11/2017 @ 17:11
Catégorie : Rutube - Migrants Calais

RADIOS - RADIOS -RADIOS

Radios RuTube

Liens utiles


contacter rutube










http://ORTF.fr








NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 4.4.3-dev